Pourquoi certaines distributions n’incluent-elles pas de logiciel permettant de lire ou de créer des fichiers audio MP3 ?
Signature : | Mis en ligne le : 27/05/2008
Catégorie(s) :
  • Linux Pratique HS
  • | Domaine :
    Commentez

    Retrouvez cet article dans : Linux Pratique Hors série 8

    Petit historique

    Le codec MP3 est un algorithme de compression du son, permettant de réduire d'un facteur 10 la taille d'un fichier son 16 bits tel que le MS-Wav ou Sun-Au. Cette technique de compression du son fut achevée officiellement en 1992, suite à la collaboration de l'institut Fraunhofer-Gesellschaft et de l'entreprise Thomson, dans le but d'offrir une troisième couche de compression du son au codage du Moving Picture Experts Group aussi connu sous l'acronyme MPEG. Alors que la performance semble dans un premier temps minime, le format MP3 acquiert ses lettres de noblesse grâce à l'internet, où il permet pour la première fois dans des temps raisonnables, avec les débits de l'époque, de transférer de la musique entre deux ordinateurs terminaux du grand réseau. Devant la popularité du format, qui incite à la conversion numérique de ses vieux vinyles, et permet rapidement de se procurer sur le net, de manière illégale, les derniers morceaux à la mode, une nouvelle génération de baladeurs musicaux voit le jour, les fameux clés USB et lecteurs MP3. De plus, le format est choisi pour des projets de grande envergure, comme la mise à disposition d'archives sonores, ou encore la diffusion de radio sur Internet sous forme de flux MP3.

    Le hic

    Or, il est un fait que tout le monde s'est empressé d'oublier dans l'euphorie de l'essor de cette nouvelle technologie, permettant dès 1998 aux lycéens du monde entier de détourner ces hautes technologies pour télécharger sur le net les génériques des dessins animés de leur enfance, c'est que le format MP3 n'a jamais été libre ! Son utilisation à tout va fut tolérée par ses pères fondateurs pendant les balbutiements de la technologie, et tant qu'ils n'avaient pas de cibles solvables à viser, mais dès que le marché des lecteurs MP3 prit son envol, il fut rapidement rappelé aux sociétés productrices que l'utilisation de techniques de compression MP3 était couverte par des brevets, et qu'il convenait de s'acquitter de redevances (et non des moindres : 5$ par copie diffusée de logiciel pouvant lire des MP3 ou 60 000$ à l'année) auprès des organismes détenteurs des brevets. Dès lors, la chasse aux utilisations illégales du MP3 fut lancée. Et les encodeurs libres de musique au format MP3 durent d'abord se cacher, puis cesser toute activité, à l'instar des développeurs d'eMule, croulant sous les poursuites judiciaires (et gageons qu'en France, la loi DADVSI permettra à des organismes privés comme la SACEM de faire renoncer l'équipe de développement de VLC d'ici peu... Équipe dont les développeurs risquent 6 mois de prison et 30 000 euros d'amende pour avoir permis de lire des DVD avec VLC. Voir : http://www.videolan.org/). C'est donc pour des raisons philosophiques, " ce n'était pas libre ", puis des raisons pratiques, " finalement, c'est interdit ", que, peu à peu, le codec MP3 a officiellement disparu des distributions GNU/Linux.

    Des remplaçants

    Tout d'abord, concernant l'écoute de fichiers MP3, même si en effet la décompression de fichiers MP3 fait appel à des librairies propriétaires, il reste possible, quelle que soit votre distribution, de bidouiller un peu pour obtenir de votre logiciel de lecture favori qu'il interprète vos morceaux. Et concernant la compression, le candidat idéal pour remplacer le MP3 est le format Ogg Vorbis, qui obtient des résultats équivalents, voire meilleurs, au niveau du taux de compression. Ce format est entièrement libre, et certains lecteurs MP3 supportent également l’Ogg (comme les produits de la société iRiver). Voir : http://www.vorbis.com/ et http://ptaff.ca/ogg/ Mais l’Ogg Vorbis n'est pas le seul candidat. En effet, il existe aussi un format libre nommé " MPC ", ou " MPEG+ ", qui, partant de la même base libre que le MP3 (à savoir le MPEG-2), apporte, lui aussi, son lot d'améliorations au codage pour obtenir finalement quelque chose d'assez abouti, tant au niveau du taux de compression que de la qualité de son restitué (voir http://www.musepack.net/). On peut également citer l'algorithme libre de compression audio sans perte FLAC, qui conviendra aux plus exigeants en matière de qualité sonore (voir http://flac.sourceforge.net/). Comme toujours, le monde libre fourmille de solutions...

    Retrouvez cet article dans : Linux Pratique Hors série 8

    Vous souhaitez commenter cet article ?
    Brèves Flux RSS
    Édito : GNU/Linux Magazine N°170
    Édito : GNU/Linux Magazine Hors-Série N°71
    Édito : MISC N°72
    Édito : Open Silicium N°10
    Édito : GNU/Linux Magazine N°169
    Communication RSS Com. RSS Presse
    HACKITO ERGO SUM
    GNU/Linux Magazine, partenaire du SymfonyLive Paris
    Opensilicium, partenaire de RTS EMBEDDED
    Linux Pratique et Linux Essentiel, Partenaire de l’Open World Forum
    Gnu/Linux Magazine, Partenaire des JDEV 2013
    Rechercher un article dans notre base documentaire :
    En kiosque Flux RSS

    Le tout nouveau GNU/Linux Magazine est disponible dès maintenant chez votre marchand de journaux et sur notre site marchand.

    Découvrez le sommaire de ce numéro et un aperçu de ce magazine...

    Lire la suite...

    Le tout nouveau GNU/Linux Magazine HS est disponible dès maintenant chez votre marchand de journaux et sur notre site marchand.

    Découvrez le sommaire de ce numéro et un aperçu de ce magazine...

    Lire la suite...

    Le tout nouveau Misc est disponible dès maintenant chez votre marchand de journaux et sur notre site marchand.

    Découvrez le sommaire de ce numéro et un aperçu de ce magazine...

    Lire la suite...

    Le tout nouveau Open Silicium est disponible dès maintenant chez votre marchand de journaux et sur notre site marchand.

    Découvrez le sommaire de ce numéro et un aperçu de ce magazine...

    Lire la suite...

    Le tout nouveau Linux Pratique est disponible dès maintenant chez votre marchand de journaux et sur notre site marchand.

    Découvrez le sommaire de ce numéro et un aperçu de ce magazine...

    Lire la suite...